Hypnose peur de l avion 2

L’hypnose fait partie des thérapies alternatives pour surmonter sa peur de l’avion. Plongé dans un état de semi-conscience, elle permet d’explorer ses angoisses pour les désactiver. Découvrez comment elle fonctionne et quels sont les facteurs de réussite pour parvenir à reprendre l’avion sereinement avec l’hypnothérapie.

Hypnose et peur de l’avion : comment ça marche

L’hypnose ne s’attaque pas seulement à l’aviophobie : cette méthode thérapeutique propose une réponse globale à toutes sortes de phobies et d’angoisses. En particulier, c’est l’« hypnose ericksonienne » qui est convoquée pour guérir de la peur de l’avion. Elle consiste à plonger le patient dans un état de semi-conscience permettant à l’hypnothérapeute d’interagir avec le subconscient. Grâce à état d’hypnose, ce dernier peut désamorcer les peurs et construire une réponse calme et tranquillisante à la phobie.

Comment se déroulent les séances d’hypnose ?

« Vos paupières sont lourdes… » Loin des clichés, l’hypnothérapie est devenue assez courante pour surmonter les peurs liées à l’avion. En général, elle s’applique au cours de 3 à 4 séances, voire plus si besoin. Dans des cas rares, il arrive aussi qu’une seule séance suffise – en particulier si le patient est très réceptif à l’hypnose.

Comme en psychologie, le contenu des séances est différent pour chaque personne. La méthode est personnalisée en fonction de la nature et du degré de la peur de l’avion. L’hypnothérapeute va aborder les problèmes spécifiques de chaque personne et adapter sa thérapie à ce qui cause la peur en avion.

En effet, l’aviophobie peut avoir de nombreuses causes : peur de la mort, claustrophobie, peur de perdre le contrôle, traumatisme lié à un vol mouvementé, peur d’une défaillance humaine, etc…

Quelle que soit la cause, l’hypnose permet d’explorer le subconscient pour déminer les racines de la peur en avion. Le thérapeute interagit par suggestions, questions, relances… Il introduit un changement pour désactiver les mécanismes qui déclenchent les phobies et angoisses.

Selon les cas, l’hypnose peut faire intervenir un exercice de « régression en âge ». Il consiste à revenir sur un épisode du passé. Le but : désamorcer les racines des angoisses en dédramatisant les mauvaises expériences passées. Une fois désensibilisé au déclencheur de sa phobie, le patient est censé pouvoir reprendre l’avion sans stress.

Hypnose : quand peut-elle guérir durablement la peur de l’avion ?  

Pour certaines personnes, l’hypnose est une méthode efficace qui permet de reprendre l’avion durablement. Il n’y a pas de réponse universelle : pour d’autres, l’hypnothérapie sera sans effets, malheureusement. Tout dépend des affinités, certaines personnes préférant des thérapies de type sophrologie, autohypnose, relaxation, formation en ligne ou stages complets contre la peur de l’avion (suivis ou non d’un vol accompagné). L’essentiel étant de bien se renseigner pour choisir parmi les thérapies disponibles !

Tous égaux devant l’hypnose ?

L’inconvénient de l’hypnothérapie, c’est que tout le monde n’est pas égal devant cette méthode. Tout d’abord, certaines personnes angoissent à l’idée d’être hypnotisées : pas idéal pour aborder sereinement sa thérapie.

Beaucoup de patients parviennent à entrer facilement en hypnose profonde ou légère. Cependant, d’autres ne sont pas du tout réceptifs et n’arrivent pas à entrer en état de semi-conscience.

La réceptivité à l’hypnose est un important facteur de réussite de la thérapie. En effet, chez les personnes réfractaires à l’hypnose, la thérapie risque d’avoir peu d’effets.

L’importance de choisir le bon hypnothérapeute

Pour mettre toutes les chances de son côté, il est capital de choisir le bon thérapeute. Un bon feeling est également un des principaux facteurs de réussite.

L’hypnothérapeute doit aussi être un médecin professionnel, gage de confiance. Pour le choisir, le bouche à oreille est souvent recommandé. La première séance est elle aussi décisive pour être sûr qu’on va se sentir en confiance et que la thérapie aura toutes les chances réussir.

S’il n’y a pas de garantie de résultat à 100%, l’hypnothérapie reste une thérapie alternative à considérer de près si vous y êtes réceptif. C’est un risque à prendre, mais qui peut avoir de grands effets pour surmonter efficacement la peur de l’avion. Autre option, l’autohypnose est une méthode embarquée à appliquer soi-même pour se relaxer à bord. Enfin, si ça ne marche pas, il vous reste bien sûr les formations en ligne contre la peur de l’avion avec Fofly !