Météo VOL avion

La météo est un facteur important pour votre confort de vol. Vous souhaitez connaître les conditions climatiques au décollage, en croisière et à l’aterrissage ? Vents, humidité, turbulences… Cet article vous donne les clés pour analyser la météo comme un pilote, pour vous envoler sans craintes et sans angoisses !

Pourquoi c’est utile de connaître la météo de son vol

Les pilotes reçoivent un brief météo avant de chaque décollage. Il fait partie intégrante du brief de vol : il leur permet de préparer la meilleure route, c’est-à-dire la plus confortable pour les voyageurs.

Ce qu’on ne sait pas toujours, c’est que les passagers d’un vol commercial peuvent aussi s’informer sur la météo de leur vol en avion. On trouve de très nombreuses données météorologiques en ligne, dont beaucoup sont destinées aux pilotes amateurs.

En tant que passager, maîtriser les données sur son vol permet de se l’approprier et de désamorcer certaines angoisses liées à l’inconnu. Lorsqu’on souffre de peur en avion, cela peut être un moyen de se rassurer et de pas être surpris si l’on ressent de légères turbulences une fois en croisière.

Surtout, ne vous inquiétez pas si ces méthodes indiquent un mauvais temps, du vent ou des turbulences : ce sont des données parfaitement normales pour la sécurité aérienne, comme on va le voir en fin d’article. S’informer sur la météo de son vol est avant tout une question de confort.  

Comment connaître les conditions climatiques pour mon vol

Les conditions climatiques d’un vol réunissent un certain nombre de données techniques pas toujours faciles à interpréter. Il est possible d’en obtenir une version facilement compréhensible en passant par les stages peurdelavion.fr. En effet, ces stages peuvent inclure un brief météo personnalisé de votre prochain vol, préparé par un pilote. Cet article vous explique comment collecter quelques informations météorologiques basiques qui ne remplacent pas le brief météo d’un professionnel de l’aviation.

Premier conseil : regarder la météo ne sert à rien ! Les bulletins météo des chaînes nationales vous donnent la météo « au sol ». Les conditions en altitude sont très différentes. La météo au sol peut être une indication pour l’aterrissage et le décollage, mais ces phases ne durent que quelques minutes.

Consulter les rapports METAR TAF au départ et à l’arrivée

Les pilotes utilisent des données météo standardisées et condensées pour leur pan de vol :

  • TAF
  • METAR
  • SPECI
  • Etc…

Par exemple, un rapport METAR incluent un grand nombre d’information dans très peu de caractères. Associé à un point au sol, il permet de connaître les conditions de vent, de visibilité, la portée visuelle, les phénomènes météo, la nature des obstacles à la vue, les nuages, les températures, etc…

Ci-dessous, voici un exemple de rapport METAR :

  • LFMT 081300Z AUTO 21013KT CAVOK 29/09 Q1016 NOSIG

Vous n’y comprenez rien ? Pas de panique ! Les 4 premières lettres sont le code OACI d’un aéroport (ici, celui de Montpellier). Pour le reste, vous pouvez utiliser un site qui décrypte pour vous les données METAR TAF de plus de 4000 aéroports dans le monde, en cliquant sur ce lien :

https://fr.allmetsat.com/metar-taf/france.php

Cliquez sur un aéroport pour obtenir son dernier rapport METAR actualisé. Vous y trouverez toutes les indications utiles au vol. Cliquez sur l’aéroport de départ et celui d’arrivée pour un point complet.

Faire son plan de vol avec Windy.com

Autre option, le planificateur de vol du site Windy.com vous procure une foule d’information sur votre route aérienne. Pour l’utiliser, il vous faut ouvrir cette page :

www.windy.com/plugins

A gauche, rendez-vous sur le plugin Flight planner et cliquez sur « Load ».

Pour l’activer, faites un clic droit sur la carte et cliquez sur « Flight planner ».

Si vous ne les voyez pas, faites apparaître les aéroports sur la carte du monde en cliquant sur le bouton en forme d’avion, en bas à droite de l’écran.

Cliquez sur votre aéroport de départ et appuyez sur Start.

Cliquez sur votre aéroport d’arrivée et appuyez sur End.

Vous pouvez ensuite ajouter des aéroports intermédiaires et modifier les heures de départ.

Vous obtenez alors un plan de vol dynamique. Vous pouvez changer de vue en utilisant les icônes à droite de l’écran, pour faire apparaître en temps réel les vents, les températures, les nuages, les orages, etc…

Comment consulter la carte des turbulences

Les turbulences sont un point d’inquiétude récurrent chez les passagers – à tort ! Elles n’ont pas d’autres impact que sur votre confort à bord. Au pire, votre vol sera légèrement secoué pendant quelques minutes. Pour être avertit avant le décollage, vous pouvez consulter la carte des turbulences actualisée, disponible via cette page (ouvrez le lien et scrollez jusqu’à « Turbulences – Jeppesen »).

Vous pourrez aussi accéder aux cartes des turbulences par niveau de vol (altitude), en cliquant sur les liens ci-dessous :

Météo aéronautique : pourquoi il ne faut pas s’inquiéter

Dernier conseil : quel que soit le résultat de votre brief météo pour l’avion, évitez d’interpréter les données de façon négative ! Il faut les remettre dans leur contexte. Même un avis de mauvais temps n’est pas dangereux pour le vol. Seuls les pilotes et les experts en aviation sont à même de pleinement comprendre ces données météorologiques et d’analyser leur pertinence. Ils sont formés pour les décrypter, anticiper les difficultés et adapter le plan de vol pour un voyage avec le moins de désagrément possible.

Quelle que soit la météo de votre vol, aucun avion n’est « tombé » à cause de turbulences ! Les avions de ligne sont parfaitement équipés pour gérer les conditions climatiques et vous amener à bon port. Si vous embarquez, c’est que les conditions de sécurité maximales sont réunies !